Musique la guitare

Musiques & Spectacles

L’Espagne en musique….

La guitare espagnole à travers les âges, par Antoine Biosa

La guitare a été chantée par de nombreux poètes de « las dos orillas » : Pablo Neruda, Nicolás Guillén, Antonio Machado, mais aussi Luís de Góngora entre autres. Dans son « Libro de buen amor », el Arcipreste de Hita dit à son propos : « allí sale gritando la guitarra morisca ».

Notre président Jacques ouvre cette séance par une citation de Agustín Barrios, compositeur paraguayen du XIXe siècle :  « Hay un hondo misterio entre sonoro y ardiente corazón, guitarra mía, gozas pensando y hay entre alegría y transportes de pasión gotas de lloro. Te dio su corazón el dulce moro el Ibero te dio su alma bravía y la América virgen, se diría, puso en tí, de su amor, el tesoro ».

Mais laissons « la parole » à Antoine Biosa et à son talent de guitariste. C’est dans une ambiance à la fois retenue et chaleureuse que cet ancien professeur passionné de musique nous a montré qu’il avait plus d’une corde à … ses guitares !

C’est en effet un spécialiste de LA guitare, ou DES guitares : classique, flamenca, rock, à six ou à dix cordes, électrique ou acoustique, …

De manière très didactique, il nous a invités à voyager dans le temps, jouant tour à tour de la guitare classique à six cordes à la guitare dodécade (à dix cordes) pour interpréter des morceaux baroques ou Renaissance. 

Las Cantigas de Santa María  nous ont  transportés dans la littérature médiévale religieuse du XIIIe siècle en Espagne, sous le règne d’Alfonso el Sabio.Hommage à Marie, certains de ces textes seraient du roi lui-même.

« Pavana y diferencias » de Diego Pisador nous ont
emmenés au XVIe siècle.  Cette musique écrite pour la « vihuela », sorte de vielle, accompagnait la danse de cette époque.

Un saut au XIXe siècle nous a plongés dans Mozart avec « Introduction et variations sur la flûte enchantée de Mozart» de Fernando Sol, célèbre compositeur guitariste décédé à Paris.

Les morceaux suivants « El Paño Moruno et la Tarara, poésie de Federico García Lorca que Daniel Enguerra nous a lue avec talent et émotion. ►

◄ Retour au XXe siècle avec Isaac Albeñiz et ses
célèbres « Mallorca » et « Asturias », morceaux familiers à nos oreilles ravies.

Nous ne présenterons pas Manuel de Falla et sa « Danza del Molinero » , célèbre farucca (danse flamenca) incluse dans « el sombrero de tres picos » et reprise par Narciso Yepes.

Antonio Ruíz Pipo, compositeur contemporain de musique classique pianiste et guitariste, né à
Grenade et décédé à Paris en 1997, a composé «  Canción y Danza » , musique empreinte de douceur et de nostalgie.

Pour finir, Antoine Biosa nous a enchantés avec « Recuerdos de la Alhambra » de Francisco Tarrega, morceau que Narciso Yepes a  rendu célèbre.

Ce fut un moment de partage exceptionnel qui a ravi tous les participants.

Un grand merci à notre musicien que nous espérons revoir bientôt à France-Espagne !

Nous ne pouvons conclure sans citer ce poème
magnifique de notre cher Federico García Lorca sur la guitare qu’il affectionnait tant.■

Michèle Mathé

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :